morceaux

play
suivant

Song for ghost travelers / Robin Meier

Projet

Robin Meier imagine une composition musicale pour douze pigeons et trois musiciens qui s’appuie sur une ancienne tradition chinoise. Afin de protéger leurs pigeons des rapaces, les colombophiles chinois leur posaient un petit sifflet sur la queue qui produit un son lorsque l’oiseau vole. En accordant ces sifflets selon une gamme précise, l’artiste a écrit une partition qui explore l’interaction sonore entre oiseaux et musiciens. Reliant l’indéterminisme des oiseaux avec les horaires strictes de la gare, hommes et oiseaux s’harmonisent et font émerger un chant au rythme des trains et du flux des voyageurs.

 

Musiciens-interprètes de l'Ensemble Cairn

 

Cédric Jullion : flûte

Gaëlle Belot : flûte

Ayumi Mori : clarinette

 

Tristant Plot et Guillaume Habrias : oiseleurs

 

Pour FIAC Hors-les-murs 2015 - du 20 au 25 octobre

Hall Seine de la gare de Paris - Austerlitz

Mouna Mekouar : commissariat

Produit par Gares & Connexions et Gare de Paris – Austerlitz

 

Prochaines performances dans le cadre de la Prague Quadrennial - du 11 et 13 juin 2019

 

 

Programme

Song for ghost travelers :: Robin Meier

Partition pour trois musiciens et douze pigeons

 

Ce projet bénéficie de l'aide de Pro Helvetia, Fondation Suisse pour la Culture.

Avec le soutien de l'Institut Français à Paris et de la Région Centre-Val de Loire. Avec le soutien de la Spedidam.

 


Prague

Prague

Prague