tracks

play

SONG FOR GHOST TRAVELERS

Performance musicale avec Robin Meier

go to project

Dans Song for ghost travelers, Robin Meier imagine une composition musicale pour douze pigeons et trois musiciens qui s’appuie sur une ancienne tradition chinoise. Afin de protéger leurs pigeons des rapaces, les colombophiles chinois leur posaient un petit sifflet sur la queue qui produit un son lorsque l’oiseau vole. En accordant ces sifflets selon une gamme précise, l’artiste a écrit une partition qui explore l’interaction sonore entre oiseaux et musiciens. Reliant l’indéterminisme des oiseaux avec les horaires strictes de la gare, hommes et oiseaux s’harmonisent et font émerger un chant au rythme des trains et du flux des voyageurs.

 

Par une légère altération, le pigeon devient l'acteur d'une partition musicale: chaque pigeon porte une flûte spécialement accordée qui produit un son quand l'oiseau vole. Suite à une partition notée, trois musiciens au sol accompagnent les harmonies aériennes des oiseaux et les combinent avec la chorégraphie des passants du lieu dans lequel est donné la performance.

next

where Prague

where Prague

where Prague