morceaux

play

OUTERSPACE

Pierre Jodlowski / Ensemble Cairn

suivant

Projet :Outerspace / Pierre Jodlowski

- Outerspace - pour trombone et vidéo / 11 min.

- Hyperspeed disconnected motions - pour flûte contrebasse, flûte Paetzold, vidéo et électronique / 20 min.

- Mecano 1 : pour percussion et métronome-frappeur / 7 : 00 min.
- Série Noire - pour piano et bande son / 10 min.
Is it this ? - pour violon, clarinette-basse, percussion et video / 20 min.

Concevoir la musique dans son interaction avec l’image, inviter le public dans des espaces immersifs où son instrumentaux, sons électroniques et vidéo se répondent. Outerspace est un projet multimédia, immersif et déambulatoire au sein même du théâtre, le public étant amené à se déplacer d’un espace à l’autre dans une obscurité étrange et électrique.

Conçu autour des œuvres de Pierre Jodlowski, ce concert propose une immersion dans l’univers du compositeur. Mobilisant plusieurs espaces, cette soirée est l’occasion de parcourir un répertoire d’œuvres de musique de chambre intégrant électronique, dispositif multicanal, vidéo et lumières. L’écriture de l’espace scénique, la dimension gestuelle, la profondeur des champs visuel et sonore, autant d’éléments constitutifs d’une conception étendue du faire musical.

Dans 
Outerspace, pour trombone et vidéo, le musicien devient une sorte de cameraman au prise avec un environnement visuel où ses propres avatars surgissent... Dans Is it this ? œuvre réalisée à Berlin au début des années 2000, trois protagonistes interagissent avec l’écran où se mêlent images captées d’une ville en chantier et texte matriciels qui questionnent la fonction de l’interprète.

Dans
Série Noire, des bandes sons complexes établissent des rapports musicaux et sémantiques avec ce qui se joue sur la scène. Ces œuvres, interprétées par les musiciens de l’Ensemble Cairn, questionnent une certaine réalité de notre monde : très dense et de plus en plus rapide où la question du sens ne cesse d’être remise en question et où l’artiste pose un regard à la fois critique et malicieux.

avec le soutien du Studio éole.

Théâtre d'Orléans, Scène nationale (45)