morceaux

play

RENAISSANCE EN ECHO

Musiques et vins vivants en résonance

Types de public visés par l’action : Tout public à partir de 18 ans

Durée de l’action et mise en place : 50 min à 1h ; avant le spectacle le jour de la représentation

Effectif : de 50 à 80 personnes maximum

Intervenants : Denis Chartier, Jérôme Combier, vigneron invité, musicien(ne) de l’Ensemble Cairn

 

 

Suite à une rencontre à la Scène nationale d’Orléans entre l’Ensemble Cairn et le collectif Vins Vivants, Jérôme Combier et Denis Chartier ont échangé et constaté des similitudes de leurs recherches, musicales ou environnementales, portant sur le rapport au temps, aux pratiques et matériaux anciens. A l’occasion des 500 ans de la Renaissance en région Centre-Val de Loire que l’Ensemble Cairn a imaginé proposer, en écho à cette rencontre et autour du programme du concert « In company with W. Shakespeare », une action originale en direction des publics visant à entrer en résonance avec des pratiques, des savoirs, des arts de la Renaissance. En musique, il s’agit de confronter les codes d’écriture musicale contemporains et leurs rapports au répertoire. Pour le musicien, le souhait de témoigner d’une pratique d’interprète de musique contemporaine mise en regard d’un répertoire Baroque-Renaissance. En recherche en agroécologie, il s’agit d’identifier et de comprendre les techniques, des pratiques viticoles de la renaissance en Val de Loire en ce qu’elle avait d’écologique. Pour le vigneron, il s’agit de réinterpréter des pratiques anciennes respectueuses des vivants et des lieux pour les mobiliser afin de répondre à la catastrophe écologique contemporaine. Le propos de cette conversation porte donc sur le rapport que nous entretenons aujourd’hui avec l’idée de pratiques ou de « matériau ancien », sur la façon dont nous pouvons entrer en résonance avec ces pratiques et ces matériaux pour les donner à entendre, à goûter. En recontactant des savoirs qui racontent un autre rapport au monde, aux vivants, à l’art, nous réfléchissons à l’interprétation et l’usage que nous pouvons en faire en ce début du XXIe siècle et à ce qu’ils nous racontent sur ce que nous sommes, humains post-modernes en prise avec un monde, une terre en profonde mutation.

suivant


Théâtre d'Orléans

Scène Nationale de Besançon